Groupe d'Anthropologie et d'Archéologie Funéraire GAAF 2018

Rencontre autour du corps malade : prise en charge et traitement funéraire des individus souffrants à travers les siècles

Gaaf 2018

Visibles ou inapparentes, soudaines ou chroniques, handicapantes ou juste légèrement invalidantes, les maladies ont continuellement affecté les populations anciennes. Au fil des siècles et des millénaires, les groupes humains ont développé des solutions diverses pour y faire face, qu’elles soient de nature médicale, religieuse, ou encore juridique. Selon les lieux et les périodes, les malades ont ainsi été traités de manière très variable, étant selon les cas inclus ou exclus socialement, pris en charge ou laissés pour compte, investis de pouvoirs magiques ou taxés d’ignominie. Mais, que ce soit en termes de lieu de sépultures ou de soin(s) porté(s) au corps, quel fut dans les sociétés passées le sort réservé au cadavre du malade ? C’est la question que propose d’aborder la 10e Rencontre du Gaaf, en mettant au centre des débats les individus qui ont souffert de différentes affections, depuis la Préhistoire jusqu’aux périodes les plus récentes.

À vocation internationale et pluridisciplinaire, ce colloque se veut être un lieu d’échanges et de rencontres entre chercheurs issus d’horizons divers, invitant les contributions d’archéologues et d’anthropologues travaillant sur des contextes chrono-géographiques variées, ainsi que d’acteurs d’autres disciplines des sciences sociales (p. ex. historiens, sociologues, ethnologues). Si le diagnostic paléopathologique pourra bien sûr avoir son importance pour aborder une problématique centrée sur le rapport aux malades et à leurs dépouilles, la rencontre n’aura pas pour objectif d’accueillir des communications principalement axées sur les manifestations squelettiques de maladies. Leur seront préférées des présentations plaçant au cœur de la discussion les aspects sociaux et funéraires. Ces derniers pourront dans une certaine mesure être abordés par des études de cas emblématiques. Seront toutefois privilégiés, tout du moins pour les communications orales, les travaux de synthèse abordant la prise en charge et le traitement funéraire des malades à l’échelle d’un site, d’une région ou d’un territoire.

 

Les discussions scientifiques s’articuleront autour de quatre grandes thématiques :

  • Thème 1 – Accueillir : les lieux de prise en charge et d’inhumation des malades

  • Thème 2 – Inhumer : le traitement du cadavre

  • Thème 3 – Accompagner : objets, matériaux et symboles

  • Thème 4 – Soigner, réparer, disséquer : les vestiges humains, témoins des pratiques médico-chirurgicales ante- et post-mortem

 

L’appel à communication est ouvert jusqu’au 1er novembre 2017

 

Comité d'organisation : Sacha Kacki Hélène Réveillas Christopher Knüsel

Comité scientifique : Yann Ardagna (CNRS, UMR 7268 - ADES) Joël Blondiaux (Centre d'Etudes Paléopathologiques du Nord) Dominique Castex (CNRS, UMR 5199 - PACEA) Valérie Delattre (Inrap & UMR 7250 - ARTeHIS) Sacha Kacki (UMR 5199 - PACEA) Christopher Knüsel (Université de Bordeaux, UMR 5199 - PACEA) Marilyn Nicoud (Université d’Avignon et des pays de Vaucluse, UMR 5648 - CIHAM) Hélène Réveillas (Centre d’Archéologie Préventive Bordeaux Métropole & UMR 5199 - PACEA) Stéfan Tzortzis (CNRS, UMR 7268 - ADES) Sébastien Villotte (CNRS, UMR 5199 - PACEA) Mathieu Vivas (postdoc LaScArBx, UMR 5607 - Ausonius) Jean Zammit (UMR 5608 - TRACES) Aurélie Zémour (chaire LaScArBx, UMR 5607 - Ausonius)

GAAF Archéologie Funéraire Anthropologie malade palépathologie traitement funéraire

Athénée municipale Bordeaux France